Le Complexe du homard

Première promotion à sortir de l’école de cinéma Cinémagis, l’équipe du Complexe du Homard avait la dure mission de produire un long-métrage pour leur projet de fin d’étude, alors que les écoles demandent généralement des courts-métrages. Leur engagement et leur détermination à mener à bien le projet leur a permis de réussir leur campagne sur touscoprod et de faire exister leur film.

5602€ collectés, 71 coprods, 112% de son objectif de départ.

Ben est aussi doux et timide que son meilleur ami Yoda est extraverti et associable. Unis dans la loose, dans un fastfood de la côte, ils voient tous les jours défiler la bande de Mat, surfeurs cools et moqueurs. Arrive un soir où Marthe, la grand-mère de Ben, décède et le laisse seul avec ses deux parents bouchers-charcutiers, décidé à lui faire reprendre l’entreprise. Il décide alors de changer les choses : aidé par Yoda et par le fantôme de sa grand-mère, il va devenir un surfeur cool pour les beaux yeux de Nina…

Comment a débuté votre projet Le Complexe du homard ?

Nous faisons partie, ma classe et moi, de la première promotion de l’école Cinémagis. A la fin du cursus scolaire, l’idée est de rendre un long métrage. Le projet a démarré en juin 2012 avec pour thème le surf. 5 scénarios écrits par nos soins ont été ébauchés. « Le Complexe du Homard » a été retenu.

Avez-vous rencontré des difficultés au début ?

Oui, pour l’écriture. Un long métrage ne s’écrit pas en 5 mois mais en 1 an. Cependant des professionnels du milieu, comme des script doctor, nous ont aiguillé dans le développement de l’histoire ainsi que le reste du groupe.

Comment avez-vous découvert touscoprod ?

Un élève nous en a parlé le jour de notre « grosse » réunion production. Nous cherchions des financements pour ce projet hybride, « mi-étudiant » et « semi-professionnel ». Notre statut ne nous permettait pas de postuler pour quelque financement que ce soit.

Qu’est-ce qui vous a décidé à présenter votre projet ?

L’idée de don et de faire participer les internautes. De cette façon, ils découvrent le projet et font du bouche à oreille par la suite pour faciliter la renommée du film.

Comment s’est déroulée la campagne, qu’est-ce que cela a apporté  à votre film ?

Nous nous sommes aidés des réseaux sociaux pour poster des news. Notre page facebook « Cinemajors » nous a beaucoup aidé (elle représente notre promo), beaucoup d’habitués surfent régulièrement sur cette page. Il nous a été simple de faire passer le mot. De plus, des radios locales nous ont permis d’en parler sur les ondes. Nous avons atteint la moitié du montant souhaité en 1 semaine et demi! C’était hallucinant!

Le crowdfunding permet, en plus de récolter de l’argent, de fédérer une communauté autour d’un projet, auriez-vous une anecdote sur votre communauté ?

Oui, le jeune acteur qui joue « Ben à 8 ans » nous récite par cœur les cadeaux à gagner. Il surf même sur notre page et nous écoute quand on passe à la radio.

Où en est votre projet aujourd’hui? Avez-vous des nouveaux projets en cours ?

Nous sommes en plein tournage, nous avons fait la moitié du parcours et l’équipe est épuisée. Vous savez, c’est la première fois qu’une école de cinéma réalise un long métrage de A à Z. Nous faisons en sorte de faire comme les pros. Nous nous levons très tôt, nous nous couchons très tard… Mais nous sommes ravis du résultat jusque là car un « Cinemajors » s’occupe du montage et monte le film au fur et à mesure des séquences tournées. Vous pourrez apercevoir l’avancement du projet sur www.le-complexe-du-homard.fr.

Pouvez-vous nous parler d’un autre projet sur touscoprod que vous aimez, qui vous interpelle ou que vous soutenez ?

Quand la musique s’arrête… L’ambiance est mystérieuse et sensuelle. Je n’ai pas vraiment le temps en ce moment de passer par le site mais celui-ci m’avait interpellé. Je sais qu’ils ont atteint leur budget, félicitations!

 

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.