Tel Aviv Marseille Transmedia 2.013 : Appel à participation

PRIMI, le Pôle Transmédia Méditerranée est un cluster d’entreprises tournées vers l’innovation et la production de contenus image, multimédia et internet en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le cluster PRIMI s’inscrit dans un contexte de convergence des écrans et des usages médias, qui bouleverse la production de contenus : nouvelles possibilités créatives, nouveaux modèles économiques, interactions entre les métiers, nouvelles opportunités pour les industries créatives et pour l’ensemble de la filière digitale. Dans ce contexte, PRIMI s’est fixé un objectif : faire de Marseille et de la région PACA un territoire reconnu sur le plan international pour son écosystème transmédia en tissant une chaîne de valeur installée sur le territoire, connectée aux enjeux du marché, bénéficiant d’un rayonnement international.

Depuis 3 ans PRIMI a tissé un partenariat avec CoPro, le marché israélien de coproduction de documentaires, qui permet chaque année, grâce au soutien du service Cinéma de la Région Provence Alpes Côte d’Azur , d’accompagner des producteurs régionaux à Tel Aviv.

Dans le cadre de ce partenariat, et à l’occasion de l’automne Transmédia, PRIMI organise le

« TEL AVIV MARSEILLE TRANSMEDIA 2.013 »

Jeudi 3 et Vendredi 4 Octobre 2013 à Marseille

Objet :

Rencontre entre une délégation israélienne et une délégation française constituée d’entrepreneurs et de porteurs de projets impliqués dans des actions et investissements transmédia et nouveaux médias. L’objectif est de créer des passerelles autour du transmédia entre les deux pays mais également de partager des connaissances et compétences ainsi que de favoriser éventuellement l’investissement financier dans de nouveaux projets.

Programme :

2 jours d’échanges dont 1 workshop avec Dailymotion, une étude de cas Touscoprod, des ateliers d’échanges ludiques et participatifs, des mini think tank thématiques, un discovery tour de Marseille, un cocktail et une soirée de networking. Et pour ceux qui auraient le loisir de prolonger leur séjour jusqu’au samedi 5 octobre, l’accès libre au conférences, ateliers et projections du Marseille Web Fest.

Vous êtes un professionnel du transmédia (Porteurs de projets transmédia, producteurs web & nouveaux médias, diffuseurs ou distributeurs nouveaux médias, architectes transmédia, investisseurs ou financeurs nouveaux médias , chercheurs etc…)

Vous voulez faire valoir votre expertise en matière de transmédia et profiter de l’opportunité qui vous est donnée de participer à cet événement international et faire partie de la délégation Française

Déposez votre candidature via le formulaire joint

Date limite d’inscription : lundi 2 Septembre 2013

Un comité de sélection se réunira la 1ère semaine de septembre et désignera les participants à la délégation française.

Informations complémentaires :

Lieu

-art-cade – Galerie des grands bains douches de la Plaine – 35 bis rue de la Bibliothèque 13001 Marseille

-Marseille Web Fest – Château de la Buzine – Marseille

Dates et horaires :

Jeudi 3/10 : de 9h à 21h

Vendredi 04/10 : de 09h à 01h

Modalités financières :

Transport et hébergement pour 3 nuits pris en charge par PRIMI ( hors restauration)

Le voyage de Léo

Dans le cadre de notre partenariat avec la Transmedia Immersive University, qui parraine 5 projets sur touscoprod, Le Voyage de Léo s’est démarqué tout de suite en récoltant plus de 1 600€ en à peine une semaine. C’est une success story « en cours de route » pour ces jeunes étudiants dont le projet pour enfant continue à séduire de nombreux coprods.

2 195€ en 20 jours, 59 coprods, déjà 146% de l’objectif de départ

« Le Voyage de Léo » raconte les formidables aventures du jeune Léo – 13 ans – qui va découvrir ce Monde Fantastique. Et c’est là-bas qu’il va rencontrer ses amis Liza et Draz pour, ensemble, sauver leurs mondes. Pour y parvenir, il n’y aura qu’une seule solution : les incroyables inventions de Léo !

C’est grâce à cette fantastique aventure que le petit Léo – de retour sur Terre – deviendra le célèbre… Léonard de Vinci.

 

Comment a débuté votre projet Le Voyage de Léo ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières au début ?

Tout d’abord, merci pour cette interview. Le début de l’aventure du Voyage de Léo remonte à presque deux ans. A l’époque, tout n’était pas clair mais je voyais à peu près où aller avec mes personnages et mon univers. Puis est arrivée mon équipe. L’émulsion qu’a créée leur enthousiasme et leur implication a totalement redessiné et précisé toutes les façades de la série. L’univers s’est enrichi, les personnages se sont complexifiés et l’intégralité du projet s’est solidifiée. Ça a été la première étape. Ensuite, il a fallu concrétiser tout ça et entrer en production. Et ce n’était pas une mince affaire ! Il fallait rester fidèle à la direction artistique que j’avais imposée et la richesse qui en découlait. Mais une fois sur les rails, la production a suivi son cours et nous vous promettons de belles images.

Comment avez-vous découvert touscoprod ?

Grâce au TIU ! Le Voyage de Léo a vu le jour dans les locaux de Bellecour 3D & Entertainment, à Lyon. Et alors que je travaillais sur le concept de Léo, deux autres projets de séries TV Transmédia de chez nous étaient déjà bien avancés. Ils organisaient une campagne de crowdfunding via Touscoprod, grâce au partenariat avec la Transmédia Immersive University.

Qu’est-ce qui vous a décidé à présenter votre projet ?

Le succès des campagnes des deux projets précédents. Mais c’est aussi l’ambition que nous avions placée en Léo. Je tenais absolument à garder un certain niveau d’exigence (compte-tenu du thème de notre série TV), or ça impliquait d’engager des talents supplémentaires pour compléter notre équipe de développement (de cinq personnes). Il fallait intervenir sur la musique, le son, sur la partie Transmédia et  nous avions aussi besoin de comédiens faits pour nos personnages (et pas l’inverse). Et conserver un tel niveau d’exigence nous obligeait à avoir un budget (qui était inexistant avec notre statut d’étudiants).

Vous avez participé à l’une de nos master class touscoprod, qu’est-ce que cette formation vous a apporté ?

Une visibilité concrète sur la notion de crowdfunding et la façon de mener une campagne. Des notions très fraîches pour moi, comme pour mon équipe. Je connaissais le concept même et j’avais des idées sur le fonctionnement de tout le processus, mais la Masterclass m’a permis de remettre les choses dans l’ordre, d’établir un plan des priorités et de comprendre le panel d’outils mis à notre disposition afin de les utiliser au mieux. Ce qui, je crois, aura finalement été le cas.

Vous avez atteint votre jauge en à peine quelques jours, quel est votre secret ?

Ça peut paraître facile et pourtant… Le secret, c’est d’y croire. Pas seulement croire dans la campagne, il s’agit plutôt d’un effet secondaire. Non, croire dur comme fer en son projet. Celui que l’on porte devant les feux de la rampe. Et c’est très largement le cas pour Le Voyage de Léo. Pour moi comme pour mon équipe, ce projet c’est une évidence. Vous le verrez sur vos écrans dans quelques années ! On s’est attaché à nos personnages, notre univers et notre histoire et tout, dans notre travail, doit l’exprimer. Donc, tout naturellement, au moment de diffuser les premières images de la série, les gens ont accroché. Nous avons créé l’événement sur Facebook (Twitter et Blogger) et fait un buzz modeste, mais suffisant pour animer la communauté et la fidéliser. Communauté qui a, elle aussi, parlé de la série autour d’elle. Et puis, nos contreparties touscoprod sont alléchantes !

Comment vous envisagez la suite de votre campagne ?

Sur la même lancée, mais en plus calme. On s’est vite aperçu que cet argent ne sera pas de trop. On pourra d’autant plus valoriser nos partenaires et offrir des contreparties de meilleures factures à tous nos coprods. Et puis, on réservera aussi quelques surprises.

Comment a réagi votre communauté ? Une anecdote ?

Formidablement ! Notre communauté, pour le moment, c’est principalement celle de Facebook et celle qui nous a aidé sur touscoprod.com. Elles sont distinctes mais complémentaires et les deux nous suivent encore. Par exemple, sur la page Facebook de Léo, nous avions lancé un mini-jeu dans le cadre de Pâques. Il fallait repérer l’intrus parmi les œufs de Pâques présents sur une image exclusive de la série. L’intrus en question était un objet de la série que nous avions prévu de présenter si la communauté se prêtait au jeu. Et elle l’a fait ! On a même eu droit au message d’une « likeuse » qui nous disait qu’elle aussi avait trouvé l’œuf noir (une fois le jeu terminé). Du coup, nous préparons en ce moment une série de jeux dans la lignée de cette énigme et on espère autant sinon plus de participations !

Pouvez-vous nous parler d’un autre projet sur touscoprod que vous aimez, qui vous interpelle ou que vous soutenez ?

J’ai découvert très récemment Jacquelette de Lune qui me parle et me paraît très prometteur. Ou encore IRL : In Real Life, qui représente un peu un rêve personnel de réaliser mon propre court-métrage SF en prise de vue réelle. Mais je ne pourrais pas évoquer tel ou tel projet sans parler des Brooniz !

Les Brooniz est un projet porté par François Carrobourg (de Bellecour également) et qui parle de petits lutins de retour dans notre quotidien. C’est une série d’animation 3D faisant partie d’un vaste programme Transmédia très bien imaginé. Le ton, les personnages et les graphismes sont vraiment séduisants. D’ailleurs, j’en suis même devenu coproducteur ! (et plusieurs de mes coprods le sont devenus également). Les Brooniz est un projet vraiment chouette et qui a encore besoin d’être coproduit. Alors j’invite tout futur coprod à faire le pas !